L’AMAP en quelques mots

L’AMAP – Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne – est le partenariat entre un groupe de citoyen(nes) (appelé “groupe en AMAP”) et une ferme paysanne (appelée “ferme en AMAP”) qui s’engagent réciproquement : les uns à préfinancer la production (de légumes ou autres), les autres à assurer ladite production. 

A intervalle régulier, les paysan(ne)s de la ferme apportent le fruit de leur travail sur un lieu fixe, appelé “lieu de partage”, afin de livrer aux membres du groupe la part de la récolte qu’ils se sont engagés à récupérer et qu’ils ont pré-financée. Ce partenariat est matérialisé par un contre, signé par les deux parties, mais implique aussi d’autres engagements :

  • la solidarité des amapien(ne)s auprès de la ferme partenaire lors des coups durs (aléas climatiques par exemple)
  • l’implication de chacun(e) dans la vie du groupe, pour faire en sorte que le partenariat soit pérenne
  • la fixation de prix justes pour les amapien(ne)s et rémunérateurs pour les paysan(ne)s
  • une production de qualité, basée sur les principes de l’agriculture paysanne, sans utilisation des produits phytosanitaires
  • une transparence et un effort de pédagogie de la part de la ferme sur les modes de production, l’avancée des récoltes, etc. 

Ces principes et engagements sont à retrouver dans la Charte des AMAP (Sur le site www.amap-idf.org), texte de référence pour tous les groupes et toutes les fermes se revendiquant en AMAP.